Auteurs en P

Sale gosse – Mathieu PALAIN

Wilfried naît du mauvais côté de la vie.

Sa mère, trop jeune et trop perdue, l’abandonne. Il est placé dans une famille d’accueil aimante. À quinze ans, son monde, c’est le foot. Il grandit balle au pied dans un centre de formation. Mais une colère gronde en lui.

Un jour sa rage explose : il frappe un joueur. Exclusion définitive. Retour à la case départ. Il retrouve les tours de sa cité, et sombre dans la délinquance.

C’est là qu’il rencontre Nina, éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse.

Pour elle, chaque jour est une course contre la montre : il faut sortir ces ados de l’engrenage.

Avec Wilfried, un lien particulier se noue.

J’ai aimé suivre Nina, qui n’a pas suivi un cursus scolaire exemplaire, mais qui connait la vie et sait parler aux gens.

Wilfied m’a moins parlé : sa colère, sa passion du foot sans en ramer une, sa délinquance.

Mais j’ai aimé lire leur lien qui se noue, les paroles vrais échangés.

J’ai découvert une certaine réalité de ce service de la protection judiciaire de la jeunesse.

Un roman plein d’espoir pourtant.

L’image que je retiendrai :

Celle de la coiffure de Wilfried, très importante quand on est un ado.

L’iconoclaste, 21 août 2019, 345 pages

4 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :