Auteurs en Q

Soeur – Abel QUENTIN

Jenny est une adolescente mal dans sa peau – normal, me direz-vous. Elle n’a jamais réussi à faire partie d’un groupe d’amies, et quand au lycée elle se méprend sur les intensions du plus beau gars, c’est le drame.

Elle trouve refuge sur des forums internet jusqu’à ce qu’une jeune fille trouve les mots pour lui venir en aide. Dounia, la lionçonne du Khalifa, devient son amie.

Nous suivons en parallèle la fin de règne du président de la République Saint-Maxens, qui devient aveugle à cause de son glaucome ; la lutte pour sa succession, les couteaux dans le dos.

J’ai aimé suivre Jenny, l’écorchée vive qui a dévoré la saga Harry Potter et qui rêve de Daniel Radcliff. Viendra-t-il la sauver ? Est-ce qu’il va la remarquer  et se souvenir d’elle ?

Les parents de Jenny m’ont fait peur : son père qui part en guerre contre sa fille, sa mère désemparée.

J’ai suivi avec attention Dounia, que nous ne croisons que de loin, partie se marier au khalifa, mais excellente recruteuse (elle montre des vidéos de chatons en insérant des scènes de décapitations, comme si c’était normal).

J’ai aimé écouter Saint-Maxens, vieil homme désabuser pour qui la conquête du pouvoir a plus compté que l’exercice de ce même pouvoir, son petit côté chiraquien.

Un roman au phrasé passionnant qui a su me tenir en haleine jusqu’au bout.

L’image que je retiendrai :

Celle de la mère de Jenny tombant dans les pommes quand sa fille arrive un jour portant le hidjab.

L’observatoire, 21 août 2019, 256 pages

12 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :