Toutes ces vies qu’on abandonne – Virginie OLLAGNIER

Annecy, décembre 1918. Il fait froid en ce premier hiver sans guerre. La jeune novice Claire assiste le professeur Tournier à soigner les soldats justes revenu du front et présentant des troubles psychiatriques. L’un d’eux est prostré et mutique. Petit à petit, par ses massages, Claire va aider son corps à se détendre. Pendant ces séances, nous lisons les souvenirs du soldat sans nom et devinons ainsi sa vie et son parcours d’enfant sans père devenu précepteur et amoureux de la femme de son employeur. Nous assistons aussi à son parcours sur le front où il est parti rejoindre Mathieu, […]

Le tombeau d’Apollinaire – Xavier-Marie BONNOT

Après Le violon de Menuhin, l’auteur nous embarque dans son nouveau roman avec Apollinaire. Pendant la guerre des tranchées, c’est déjà moins glamour. Le narrateur est un jeune dessinateur talentueux qui voit arriver son supérieur, le sous-lieutenant Guillaume de Kostrowitzy. Ce dernier se prend d’amitié pour l’artiste en herbe et lui fait lire sa poésie. Petit à petit, le poète se confie : son nom de plume est Apollinaire. On suit les deux hommes dans les tranchées de la cote 193, puis à l’arrière, après leur blessure à la tête, et avant le décès d’Apollinaire. A l’instar, du narrateur, je […]

Dans les bras de Verdun – Nick DYBEK

L’armistice n’a pas encore été signé il y a 100 ans, nos arrières grand-parents sont encore en guerre, dans les tranchées. De jeunes américains les ont rejoins, dont Tom, le personnage principal du roman. Originaire de Chicago, il est ambulancier sur le front. Puis, après la guerre, il travaille à l’ossuaire de Verdun, alors en construction. Il voit arriver de nombreuses familles cherchant qui un fils, qui un père ou un oncle. Il rencontre Sarah, une américaine elle aussi à la recherche de son fiancé. Tom lui raconte l’avoir rencontré lors d’une permission. Ils tombent sous le charme l’un de […]

Chien-loup – Serge JONCOUR

Commençons par ce qui m’a plu dans ce roman : l’amour de Franck pour Lise qui accepte un sevrage numérique au fin fond du causse dans une zone blanche ; l’amour du dompteur pour la veuve du médecin, 100 ans plus tôt. Les paragraphes sur la guerre de 14 apportent un éclairage intéressant, mais sans plus. Finissons par ce qui m’a déplu : les répétitions. J’en demandais pitié au narrateur. Toujours les mêmes informations sur les mêmes personnes ont rendu ma lecture franchement pénible. J’ai fini en avance rapide. Un rendez-vous manqué. Encore un avec cet auteur. Lu sur Liselotte

#Augustin – Alexandre DUYCK

Bravo, Monsieur Augustin Trébuchon, Berger de Lozère, n’étant allé que deux ans à l’école des Hussards de la République pour vous faire maltraiter sans jamais rien apprendre, engagé volontaire malgré votre statut d’aîné de famille et orphelin de surcroît, vous avez passé 1561 jours dans les tranchées, et, le 11 Novembre au petit matin, vous étiez encore vivant. Ce livre qui vous rend hommage raconte cette dernière demi-journée depuis votre réveil jusqu’à 11h, heure officielle de l’Armistice dont vous n’entendrez pas jouer le clairon. Dans ces 250 courtes pages, vous retracez l’histoire de ces 4 années de guerre absurde : […]

La danse des vivants – Antoine RAULT

Lu sur Liselotte Présentation de l’éditeur : Eté 1918. Dans un hôpital militaire, un jeune homme se réveille amnésique. Il a tout oublié de son passé, jusqu’à son nom, mais parle aussi bien le français que l’allemand. Les services secrets français voient en lui l’espion idéal. Ils lui donnent l’identité d’un mort allemand. Mais peut-on être un autre quand pour soi-même on est personne ? Grande fresque historique et roman d’aventures captivant, où personnages imaginaires et réels se côtoient, La danse des vivants nous entraîne dans une épopée à travers l’Allemagne de Weimar. C’est toute l’Europe de l’entre-deux-guerres déchirée par […]

L’odeur de la forêt – Hélène GESTERN

Arléa Editions, 25 août 2016, 700 pages Présentation de l’éditeur : Une correspondance incomplète, des clichés clandestins, un journal codé, voilà les premières cartes du jeu de patience que va mener Elisabeth Bathori, une historienne de la photographie, et qui l’emmènera bien plus loin qu’elle ne le pensait. Car L’Odeur de la forêt est une traversée de la perte, à la recherche des histoires de disparus, avalés par la guerre – la Première puis la Seconde Guerre mondiale -, le temps et le silence. Mais ce roman ample, prolifique, multiple, célèbre aussi et surtout la force inattendue de l’amour et […]

Le garçon – Marcus MALTE

Zulma, 18 août 2016, 544 pages Prix Femina 2016 Présentation de l’éditeur : Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct. Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, tout à la fois soeur, amante, […]

Au-revoir là-haut – Christian DE METTER et Pierre LEMAITRE

Rue de Sèvres, 3 octobre 2015, 168 pages Présentation de l’éditeur : 1919. Au sortir de la guerre, la société française peine à ménager une place aux anciens poilus devenus encombrants et les trafics les moins glorieux y vont bon train. Albert Maillard, modeste comptable, qui a sauvé la vie d’Édouard Péricourt, jeune fils de bonne famille, juste avant la fin des combats, tente de les faire vivre de retour à Paris. Édouard, défiguré, refuse de reprendre contact avec les siens et imagine une gigantesque arnaque à la nation pour tenter de renouer avec une vie, ailleurs. Mon avis : […]

Cris – Laurent GAUDE

Le livre de poche, 19 octobre 2005, 181 pages Résumé de l’éditeur : Ils se nomment Marius, Boris, Ripoll, Rénier, Barboni ou M’Bossolo. Dans les tranchées où ils se terrent, dans les boyaux d’où ils s’élancent selon le flux et le reflux des assauts, ils partagent l’insoutenable fraternité de la guerre de 1914. Loin devant eux, un gazé agonise. Plus loin encore, retentit l’horrible cri de ce soldat fou qu’ils imaginent perdu entre les deux lignes du front,  » l’homme-cochon « . A l’arrière, Jules, le permissionnaire, s’éloigne vers la vie normale, mais les voix de ses compagnons d’armes le poursuivent […]