Torrents – Christian CARAYON

1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu’à l’arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l’amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille.

Bouleversé par ces évènements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier.

Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence.

Trois voix racontent le drame qui se joue dans cette famille, et le passé du père.

J’ai aimé que les personnages sentent littéralement les présences (ou les absences) autour d’eux. Ce n’est pas commun.

J’ai aimé le plongeon dans le passé de l’épuration peu reluisante, l’auteur se basant sur des faits réels.

J’ai aimé les fêlures des différents personnages, l’auteur faisant monter la tension car tout le monde ment, s’arrange avec la vérité et la réalité.

Un auteur que je découvre avec ce troisième roman qui fut une lecture passionnante.

L’image que je retiendrai :

Celle de Combe-Sourde, forêt où se réfugient le père et son ami Camus.

Fleuve édition, 6 septembre 2018, 336 pages

Merci Taylor et K79 pour cette très bonne idée de lecture

10 commentaires sur “Torrents – Christian CARAYON

Laisser un commentaire