Auteurs en D

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean-Paul DUBOIS

Après Miami et la pelote basque (La succession), l’auteur nous emmène dans une prison du Canada.

Paul Hansen purge une peine de deux ans dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Au fil des chapitres, nous découvrons Horton qui ne souhaite que couper en deux ceux qui le mette en colère.

Paul se livre aussi, nous révélant son enfance à Toulouse avec un père pasteur danois marié à une femme époustouflante directrice d’un cinéma d’art et d’essai et qui va diffusé le premier film X de l’histoire.

J’ai aimé découvrir petit à petit l’enfance de Paul.

Son père, taiseux, m’a moins parlé. Sa passion du jeu qui provoquera sa chute ne m’a pas enflammée.

En revanche, j’ai adoré le personnage de Winona, la femme de Paul, moitié irlandaise moitié indienne, à l’image du 21e siècle bigarré. Quelle femme pilote d’un petit coucou ! Quel amour inconditionnel.

J’ai suivi avec intérêt la vie de l’immeuble dans lequel travail Paul, son évolution qui suit l’évolution de la société : chacun est tenu de suivre le règlement à la lettre, ce qui isole les résidents les uns des autres. Un  véritable florilège d’exercices de médiocrité dans lesquels chacun semblait brûler d’exceller (p.209). Triste constat.

J’ai aimé les descriptions des vols de Winona dans cette nature sauvage bien loin de l’homme.

L’auteur nous répète que la vie n’est pas un tour de magie : il ne suffit pas d’avoir un lapin et un chapeau pour que tout se déroule sans accroc.

Un roman plein de tristesse et de joie. Une lecture passionnante.

L’image que je retiendrai :

Celle d’Horton, Hells Angel dont Paul redoute le caractère mais qui a peur des souris et de se faire couper les cheveux.

L’avis de Yueyin, conquise également..

L’Olivier, 14 août 2019, 256 pages

23 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :