Un fils parfait – Mathieu MENEGAUX

Second roman de l’auteur publié, et second que je lis, pour une fois dans l’ordre. Même si l’ordre n’a pas d’importance car les deux histoires ne sont pas liées. Ni les personnages d’ailleurs.

Le récit est à la première personne, c’est Daphné qui parle. Elle écrit à sa belle-mère et raconte les faits de son point de vue : son mariage avec Maxime, l’homme idéal. La naissance de leurs deux filles. Son poste haut placé avec des déplacements en Europe toute la semaine.

Puis le doute qui s’installe après un chagrin de sa fille aînée : et si son mari abusait de sa fille ?

D’abord la dénégation, puis le doute et enfin l’acceptation.

Sauf que Daphné a un caractère explosif et fait tout de travers. C’est cet aspect du personnage, bien que compréhensible, qui m’a énervé.

Mais j’ai pu passer outre cette différence de caractère, tant l’auteur sait tenir la lectrice en haleine.

Un roman passionnant malheureusement basé sur des faits réels et la faiblesse de la loi française.

L’image que je retiendrai :

Claire, la fille aînée, ne pouvant exactement décrire ce que lui fait subir son père parle du loup qui vient quand sa maman n’est pas là.

Lu sur Liselotte

7 commentaires sur “Un fils parfait – Mathieu MENEGAUX

  1. Je n’en peux plus de ce thème là en littérature ; on le voit partout. C’est peut-être normal vu le silence des decennies qui ont précédé, mais là, c’est un peu l’overdose.

Laisser un commentaire