Un océan, deux mers, trois continents – Wilfried N’SONDE

Ce que je ne savais pas, en ouvrant ce roman, c’est que le récit se déroulerait en plein 15e siècle, avec des pirates, des esclaves et la Sainte Inquisition.

Nous suivons Nsaku Ne Vunda, né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo, et ordonné prêtre sous le nom de Dom Antonio Manuel.

Avec la foi chevillée au corps, il part sur ordre de son roi en mission auprès du Saint-Père à Rome pour faire cesser le trafique d’esclaves.

Mais son voyage ne sera pas de tout repos.

J’ai aimé suivre ce prêtre plein de compassion pour la souffrance de ses semblables.

J’ai découvert l’enfer d’une traversée maritime entre l’Afrique et le Brésil, cette terre de brasier.

J’ai découvert comment les pirates recrutaient leur équipage et la loi qui régnait à bord.

J’ai aimé découvrir Rome dans les yeux de Dom Antonio Manuel : au fond, les hommes sont partout les mêmes.

L’image que je retiendrai :

Celle de l’abordage par le bateau pirate.

Une citation :

Dieu, sais-tu ? Dieu s’est tu… Ils m’ont vendu.

Actes Sud, 3 janvier 2018, 272 pages

12 commentaires sur “Un océan, deux mers, trois continents – Wilfried N’SONDE

  1. Dis-moi l’auteur est africain ? C’est un livre qui pourrait m’intéressée si la personnalité du prête est intéressante.

Laisser un commentaire