Villa Bonita – Karin Brunk HOLMQVIST

Troisième roman de l’auteure parue et traduit chez Miroboles, je me suis encore une fois régalée avec les personnages.

Bonita et sa mère atteinte d’Alzheimer vivent dans leur grande maison à Ystad. Leur vieille voisine décède, et sa fille revient habiter la maison.

Doris, fraîchement divorcée, a trouvé un travail étrange : elle est chargée de contacter des clients qui veulent louer une chambre avec mobilier à la journée, d’encaisser le loyer et de le reverser à ses employeurs. Pas de taxes, pas d’impôts.

Bien sûr, les deux quinquagénaires mènent l’enquête pour savoir ce qui se cache derrière cette entreprise louche, et découvrent deux proxénètes pas très doués.

Par esprit de revanche, elles accueilleront chez elles d’anciennes prostituées.

J’ai aimé la mère de Bonita qui perd la tête, mais qui se souvient de temps en temps de qui elle est et de son histoire.

Les deux proxénètes sont navrants de bêtises, s’en est comique.

Une auteure qui sait nous montrer pour nous faire apprécier les petites choses du quotidien qui font une belle vie.

L’image que je retiendrai :

Celle du jardin de la villa décrit à toutes les saisons.

Lu sur Liselotte

Je remercie Sophie des Editions Mirobole pour l’envoi de cet e-book : je me suis régalée

2 commentaires sur “Villa Bonita – Karin Brunk HOLMQVIST

  1. Je ne sais pas si je lirais ce roman. S’il t’a plu, le sujet ne me plait pas trop…
    En tout cas je vais tout de même regarder les autres romans de l’auteure peut-être qu’il y en aura un qui me tentera pour découvrir son style 🙂

Laisser un commentaire