Auteurs en H

Vivre avec nos morts – Delphine HORVILLEUR

Seule rabbin femme en France, Delphine HORVILLEUR est un être plein de sagesse que j’aime entendre parler dans les médias. Le titre de son dernier livre m’a interpellé.

L’auteure nous parle de 11 personnes décédées, certaines connues (la psychanalyste Elsa Cayat morte dans l’attentat contre Charlie Hebdo) et d’autres anonymes.

Chaque chapitre commence avec le prénom de la personne et une phrase qui s’éclaire lors de la lecture.

C’est également l’occasion pour le rabbin de nous parler de son parcours et de sa vie, j’en ai découvert des bribes, même si ce n’est pas là le plus important.

Une lecture pleine de prises de notes.

Quelques citations :

Le mot H’ayim est un pluriel, et dans cette langue (l’hébreu), il n’existe pas au singulier. L’hébreu dit que chacun de nous a plusieurs vies, non pas successives mais tressées les unes aux autres, comme des fils qui se croisent tout au long de l’existence et attendent le dénouement pour se distinguer.

En cela, à sa manière, la laïcité est une transcendance. Elle affirme qu’il existe toujours en elle un territoire plus grand que ma croyance, qui peut accueillir celle d’un autre venu y respirer.

Un sentiment de panique c’est quoi ? écrit-elle. C’est un sentiment d’abandon très puissant qui réactive quelque chose que l’on ne t’a pas dit sur TON histoire. Cette peur de mourir, c’est une envie de mourir, la peur d’être abandonné se traduisant par une envie de s’abandonner définitivement.

Car les morts dans le deuil ont cessé de signifier. Ils ne servent souvent qu’à dire combien plus rien n’a de sens.

La tradition juive veut qu’on laisse toujours une ptite fissure dans le mur, un pan de cloison non peint, ou un petit carrelage manquant dans un coin du sol. Il s’agit de laisser dans nos vies la trace de l’incomplétude, de savoir habiter un lieu où le manque a sa place. Reconnaître la trace que laisse ce qui n’est plus, et l’entendre nous dire : Souviens-toi de ceux qui ne sont plus là.

Grasset, 3 mars 2021, 234 pages

26 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :